Histoire de l'Ami du 20ème

Accueil
Sommaire du numéro en kiosque
Quartiers du 20ème
Liens du 20ème
Nous joindre
Acheter le journal
Histoire de l'Ami
Comment participer ?
Les archives du 20ème
Les numéros de 2016
Les numéros de 2015
Les numéros de 2014
Les numéros de 2013
Les numéros de 2012
Les numéros de 2011
Les numéros de 2010
Les numéros de 2009


Survol de l’histoire de l’Ami du 20ème


Journal local de Paris et désormais presque mensuel, l'Ami du 20ème a une histoire de près d'un siècle, intimement liée à l'histoire de Paris et à l'histoire du 20è arrondissement.

Les origines


En 1945, une petite équipe de militants de la paroisse Notre-Dame de la Croix, avec à leur tête le Père Meuillet et Jean Simon, décide de reprendre la parution de L’Ami de Ménilmontant, bulletin paroissial créé au début du 20ème siècle et interrompu en juin 1940.
Le numéro 1 sort en novembre 1945 sous une forme plus journalistique destiné à toucher tous les habitants du quartier dans un esprit chrétien ; apprécié, il fera boule de neige et devient en avril 1947 L’Ami de Ménilmontant-Charonne, puis en octobre 1948 L’Ami du 20ème.

Les débuts : l’époque militante


  • Par l’information
    Issu d’un quartier populaire, où, à cette époque, les taudis étaient nombreux, les personnes âgées livrées à elles-mêmes, le logement précaire, l’Ami met en exergue tous ces problèmes et cherche à y remédier : rubrique entraide, plan d’urbanisme du 20e, dont la construction des îlots 7 et 11. Il n’oublie pas les jeunes : foyer et maison de la culture Borrégo, foyer des jeunes travailleurs de Ménilmontant.
    Il publie en 1968 une plaquette documentaire sur le 20e : mairie, services officiels, écoles, cultes…. La culture a également sa place avec la promotion des spectacles de la Guilde et du TEP, nouvellement ouvert, et l’annonce des programmes des 25 salles de cinéma. ; cette plaquette sera ensuite éditée par la Mairie.

  • Par des actions de solidarité
    En février ce sont les « Brouettes de l’Ami » pour récolter charbon, vêtements, etc… afin d’aider les personnes âgées ; cette initiative se prolongera 10 ans.
    En mars 1955 : campagne « vacances » pour aider les enfants à partir en vacances.
    En novembre 1960 une souscription est lancée pour financer le voyage de malades à Lourdes.

  • Par des animations culturelles et sportives
    En octobre 1974 : 1er gala de l’Ami à la Mairie ; d’autres suivront au Zénith (aujourd’hui le Théâtre de la Colline), puis au Patronage Saint Pierre (P.S.P.).
    En avril 1948 : 1er cross inter-patros à travers l’arrondissement
    En juillet 1959 : 1er train surprise ; le départ a lieu gare de Ménilmontant ; deux autres auront lieu en 1958 et 1959.
    En décembre 1959 : 1er ciné-club
    En juin 1960 : voyage surprise et 1er rallye –auto.


    Depuis 65 ans l’association poursuit sa vie au service de l’information


    Progressivement l’aspect militant et animateur de la vie locale s’est estompé pour laisser place à la réalisation d’ un mensuel, qui sort fidèlement et sans aucune exception 10 fois par an de fin septembre à fin juin.
    Les événements qui ont jalonné la vie de l’association en charge du journal sont principalement les anniversaires :

  • en décembre 173 : le numéro 300

  • en novembre 1945 : célébration du 40ème anniversaire de l’association

  • en décembre 1955 : cinquantenaire du journal avec écho dans la presse nationale. Pendant trois semaines une exposition des Unes du journal s’est tenue à la Mairie avec réception par la Municipalité et fête à la MJC de la rue du Borrégo.

  • N° 600 en décembre 2007


    Et désormais un mensuel généraliste d’information locale


    L’association se préoccupe d’informer toujours plus les habitants de la vie de leur arrondissement et de leurs quartiers.
    En vente chez tous les marchands de journaux et présent dans les bibliothèques , dans les centres sociaux et autres lieux publics, l’Ami du 20ème est bien connu de la majeure partie des habitants et des responsables et élus locaux.
    Il a peu à peu défini son profil actuel, tant sur sa forme que sur son contenu :

    • entièrement en noir et blanc jusqu’en 2000, il a introduit sa couleur de prédilection, le vert, dans son logo et ses mentions fixes. Puis en 2005, 4 de ses 12 pages sont passées en couleur. Enfin en octobre 2007 l’Ami a adopté son format actuel : 16 pages tout en couleur.

    • son contenu est depuis une dizaine d’années réparti entre :

      • un dossier de 3 pages qui traite d’un grand sujet de l’arrondissement : l’hôpital Tenon, le tramway, les projets d’urbanisme…

      • 5 pages sur les différents quartiers

      • une page d’histoire

      • une critique d’une pièce jouée dans l’un des trois grands théâtres du 20e,

      • 3 pages sur la vie des paroisses chrétiennes et les problèmes de l’Eglise ou de société ;

      • et, bien sûr, le courrier des lecteurs, l’annonce des spectacles, expositions, conférences,..et des informations pratiques, urbanisme notamment…

    Et tout ceci grâce à une équipe de bénévoles qui se renouvelle régulièrement


    Nombreux sont ceux qui, depuis, l’origine, ont consacré un peu ou beaucoup de leur temps à la réalisation du journal.
    Les tâches matérielles existent toujours, mais, grâce aux progrès techniques, le cœur de l’activité des membres de l’équipe est désormais de s’informer de ce qui se passe autour d’eux et de le rédiger pour les lecteurs.
    A l’origine composée de chrétiens convaincus, l’équipe accueille aujourd’hui des personnes de convictions diverses, mais qui, bien sûr, acceptent l’inspiration chrétienne du journal.
    Ainsi s’accroissent l’ouverture d’esprit et le sens de la tolérance, qui doivent animer chacun dans un monde de plus en plus multiculturel.

    Tout habitant du 20e peut, en rejoignant la rédaction de l'Ami du 20eme, ou simplement en communiquant avec l'Ami du 20ème, contribuer à l’animation de la vie locale.