Logements sociaux, plan climat, Porte de Montreuil … | L'Ami du 20ème

Accueil
Sommaire du numéro en kiosque
Quartiers du 20ème
Liens du 20ème
Nous joindre
Acheter le journal
Histoire de l'Ami
Comment participer ?
Les archives du 20ème
Les numéros de 2016
Les numéros de 2015
Les numéros de 2014
Les numéros de 2013
Les numéros de 2012
Les numéros de 2011
Les numéros de 2010
Les numéros de 2009


Logements sociaux, plan climat, Porte de Montreuil …


Conseil d’arrondissement

Logements sociaux, plan climat, Porte de Montreuil …


Le conseil d’arrondissement du 29 octobre a traité des logements sociaux, et du « plan climat » : adaptation de ces logements aux économies d’énergie. Autres points sensibles : l’avenir de la place de la porte de Montreuil et du marché qui y est situé.


Avant d’ouvrir les débats, Frédérique Calandra demande une minute de silence pour saluer la mémoire d’Arlette Braqui, décédée, qui fut membre du Conseil d’arrondissement de 1989 à 2001, adjointe en charge des affaires familiales.


Plan-climat : économisons l'énergie

La RIVP envisage de réaliser un programme de réhabilitation plan climat pour l’ensemble 5-7 rue Pauline Kergomard : isolation extérieure des façades, isolation des toitures terrasses, remplacement de l’ensemble des menuiseries, ventilation mécanique contrôlée, remplacements des convecteurs électriques par des panneaux rayonnants. Une part de la toiture (300 m2 sur 473) sera « végétalisée ».

Transformations analogues 6 à 12 rue Ramponneau, 20-22 rue des Prairies, 5 chemin du Parc de Charonne et 25 à 31 rue du retrait, 26 rue Boyer et rue Bisson, ainsi que rue des Montiboeufs, 95 rue Alexandre Dumas, 99-103 rue de Buzenval, 38 rue de Terre Neuve.


Transformation de logements libres en logements sociaux

Plusieurs délibérations sont adoptées, concernant la transformation de logements « libres » des bailleurs sociaux en logements sociaux: Paris Habitat est ainsi bénéficiaire d’un bail emphytéotique de 2 342 logements, dans les groupes « Grands Champs » et « Vincennes ». Des actions seront menées pour tenir compte des exigences environnementales, notamment, isolation partielle, châssis de fenêtres, ventilation contrôlée…

Elogie, bailleur, pourra ainsi transformer en logements sociaux des logements des groupes Vincennes I, II et III, soit 472 logements au total. Elogie prendra en charge les locations et assurera la mise aux normes. A l’expiration des actuels baux de location, ces immeubles seront rendus à la Ville de Paris.


Athanase Périfan plaide pour la mixité sociale

Réagissant à l’énumération des nouveaux logements sociaux dans le 20ème, Athanase Périfan déplore le manque de « mixité sociale » dans l’arrondissement. Il s’étonne qu’il ne soit rien prévu pour loger des ménages aux revenus « moyens ». Il déplore que l’offre locative ne concerne que des logements sociaux ou même « très sociaux ».

Julien Bargeton, conseiller de Paris, rappelle à l’intervenant qu’à l’inverse, dans le 16ème arrondissement, il est très difficile d’imaginer un HLM. Le 20ème s’emploie à loger les personnes et familles aux moyens financiers modestes. Frédérique Calandra souligne par ailleurs les tensions économiques subies par les personnes logées dans le 20è.


Le marché de la Porte de Montreuil

La délégation de la ville de Paris accordée à la SEMACO pour la gestion du marché aux puces de la Porte de Montreuil a été conclue pour trois ans le 6 janvier 2015. L’analyse de la gestion actuelle fait ressortir un « bilan globalement satisfaisant », même si le chiffre d’affaires réel paraît sous-estimé, estime un conseiller. Ce mode de gestion devra être maintenu.

Frédérique Calandra intervient sur un sujet qu’elle juge sensible. Elle note que le « marché aux puces » vend souvent des matériels importés d’Asie, sans réelle garantie de qualité. Elle a déjà rappelé aux intervenants sa préoccupation à ce sujet.

Le projet de contrat suivant prévoit explicitement que le prestataire sera chargé d’une politique de promotion et de communication et assurera le nettoiement des lieux afin de les rendre en parfait état de propreté. L’expiration du contrat étant fixée au 5 janvier 2018, il est proposé de lancer une consultation de service public de cinq années.

D’autre part, la transformation à venir de la place de la porte de Montreuil amènera à revoir la disposition du marché. Le rond point avec une ouverture centrale sera remplacé par un terre plein, donnant liaison directe entre Paris et Montreuil. Le marché devra être déplacé. Dans le cadre du « grand projet de renouvellement urbain » de la ville de Paris, la porte de Montreuil est concernée.


Jean-Marc de Préneuf